BERT dévoile son futur projet sur la zone PANDA

L’entreprise BERT, spécialisée dans le transport et la logistique et dont le siège se trouve à Saint-Rambert-d’Albon, connaît une forte croissance. En présence de Pierre JOUVET, Président de Porte de DrômArdèche et Conseiller départemental, d’Aurélien FERLAY, Vice-président en charge du Développement économique et numérique et Conseiller régional, de Patricia BOIDIN, Vice-présidente et Conseillère départementale et de Vincent BOURGET, Maire de Saint-Rambert-d’Albon et Vice-président, Patrice PERICARD, Président Directeur Général du groupe BERT, a présenté le nouveau projet de développement de son entreprise sur le parc industriel PANDA.

 

 

BERT, une entreprise en plein développement

 

Pour répondre aux demandes de nouveaux clients, le groupe BERT a décidé de construire un nouveau bâtiment logistique de 24 000 m², ainsi que 1 500 m² de bureaux pour accueillir une centaine de personnes suite au rapatriement sur le site de nombreuses sociétés du groupe ainsi que du siège. Après le bassin annonéen, Patrice PERICARD a fait le choix du Parc d’Activités Nord Drôme Ardèche, en façade autoroutière, à Albon, pour cette nouvelle implantation d’un budget de 16 millions d’euros environ, qui devrait voir le jour courant 2018. Car c’est bien la création d’un nouvel échangeur autoroutier au sud de Saint-Rambert-d’Albon qui a définitivement convaincu le groupe de poursuivre son développement sur la zone PANDA. Patrice Péricard précise : « Grâce à l’échangeur de Saint-Rambert-d’Albon, nos chauffeurs gagneront un temps précieux pour aller vers le sud et ne traverseront plus les centre-villes de Saint-Vallier ou Tain. Grâce à celui de Saint-Bathélemy-de-Vals, nos camions en provenance de Saint-Donat éviteront la vallée de la Galaure. Ces deux nouveaux échangeurs, c’est l’idéal pour nous ».

Ce projet, c’est à terme plus de 130 nouveaux emplois créés sur le territoire ; une vraie preuve du dynamisme de l’entreprise BERT et du territoire de Porte de DrômArdèche !

 

 

La zone PANDA, le parc d’activités « Sud de Lyon »

 

Porte de DrômArdèche souhaite pouvoir apporter les meilleures solutions en terme d’implantation aux entreprises locales, comme aux porteurs de projets. Le parc PANDA, d’une surface à terme de 150 à 180 hectares, vient compléter l’offre de zones d’activités de proximité, présentes sur l’ensemble du territoire.

 

Reconnu comme un site stratégique par le SCOT des Rives du Rhône, par le Département de la Drôme et par le Conseil Régional au titre du dernier Schéma Régional de Développement Economique Innovation et Internationalisation, la zone PANDA s’étend sur les communes d’Albon, de Saint-Rambert-d’Albon et d’Anneyron. Il accueille aujourd’hui 25 entreprises et près de 800 salariés, avec une dynamique forte : Ugigrip, Trotec et Grand Frais font partie des dernières entreprises installées.

Aujourd’hui, 21 hectares sont en cours de commercialisation, dont 16 font l’objet d’un compromis de vente. En plus du projet de l’entreprise BERT, un autre projet d’implantation est prévu (construction d’un bâtiment de 28 000 m² pour une grande enseigne nationale qui permettra la création de 150 à 200 emplois supplémentaires).

 

La priorité est donnée à l’accueil de projets industriels, logistiques créateurs d’emplois et de valeur ajoutée ou de service à l’industrie avec des services de qualités, un aménagement paysager selon les principes de l’écologie industrielle, respectueux des espaces naturels et agricoles ainsi qu’une grande fluidité d’accès. Le parc PANDA est un projet structurant pour le territoire Porte de DrômArdèche mais aussi à l’échelle de la Région Auvergne-Rhône-Alpes car il représente des opportunités de grands fonciers économique qui font aujourd’hui défaut à l’espace métropolitain lyonnais. Le positionnement du PANDA répond à cette raréfaction foncière. L’accès direct sur la RN7, un échangeur complet à 10 min et un futur échangeur au cœur même du parc en feront un site très bien desservi et idéal pour les entreprises et leur développement.

 

 

Pierre JOUVET l’a rappelé : « Quand on a la chance d’avoir sur un territoire des entreprises qui prennent des risques et qui investissement, comme BERT aujourd’hui, un fleuron de notre économie, le rôle des élus, c’est de les accompagner au mieux en mettant à leur disposition les outils dont ils ont besoin. C’est ce qu’on a fait avec les échangeurs, c’est ce qu’on fait avec PANDA ou encore avec La Fabrique inaugurée en début de semaine. »

  • export_twitter
  • export_viadeo